La nature

La Foz de Arbayún

Foz_de_Lumbier

Profond, étroit et spectaculaire, ce canyon taillé et traversé par la rivière Salazar dans la Sierra de Leyre a une beauté et singularité qui se dégagent de ses parois, rocheuses et verticaux, de sa végétation exubérante et de la richesse de sa faune.

La Foz de Arbayún possède un grand intérêt ornithologique puisque l’on peut y trouver la colonie de vautours la plus importante des Pyrénées, installée dans les fissures et corniches des falaises. De nombreuses autres espèces de oiseaux nichent de même à la Foz.

en savoir plusvoir foces de Navarre

Foz de Lumbier

Lumbier

Profonde et étroite, cette gorge a été taillée para la rivière Irati. Tout au long de la gorge s’allonge la ligne démontée du chemin de fer “El Irati”, parfaite pour se promener ou faire une randonnée d’environ 5 km traversant les anciens tunnels ferroviaires, observer les oiseaux qui survolent les abruptes falaises et découvrir la rivière se frayant passage à travers les roches.

C’est l’endroit idéal pour profiter d’un paysage impressionnant, où trouver une riche végétation et, surtout, pour observer le spectacle qui offrent les nombreuses espèces d’oiseaux, en général, et la colonie de vautours, spécialement. On peut y trouver le vautour percnoptère, le martinet à ventre blanc, le choucas des tours, le monticole merle bleu, l’hirondelle de rochers et le pigeon biset. De plus, il y a un espace préparé pour accueillir aux visiteurs avec parking surveillé et zone récréative.

en savoir plus (espagnol)

Acantilados de la Piedra y San Adrián

Cette réserve naturelle est située au sud-ouest de Lumbier, sur le contrefort des montagnes de la Sierra de Leire ou Sierra de Lumbier.
Les falaises composent deux alignements: Peñas de San Adrián, orienté au nord, et la Piedra, orienté au Sud, formant des parois de plus de 50 m d’hauteur. La Piedra a plusieurs arcs naturels, fenêtres dans la roche fruit de l’érosion. Pour profiter de cette vue magnifique c’est le sentier de l’ermitage (ermita) de la Trinidad que l’on doit prendre, longeant le bord de la falaise.


Peña La Corona, en Napal

Peña de Napal

À 5 km de distance suivant la route peu fréquentée qui conduit à Napal s’érige ce rocher tel qu’une crête ou couronne, où s’entraînent les jeunes alpinistes.
De plus, le chemin est très beau pour se promener ou faire du vélo.

Monte Arangoiti

Monte_arangoiti

Plus haut sommet de Sierra de Leyre, à 1.355 m.
Accessible en voiture, ce mont a une très belle vue du barrage (embalse) de Yesa, aussi appelé « mer des Pyrénées ».

Partant de Lumbier il y a un chemin de 3 heures avec une montée petite et progressive. En plus, c’est un lieu de pratique fréquente du parapente et du deltaplane.

Sierra de Leyre

Prepirineo

L’une des prépyrénaïques, cette chaîne de montagnes est orientée est-ouest sur une longueur de 30 km, parallèlement aux Pyrénées.

Sur sa caractéristique crête pointue se perche l’ermitage de la Trinidad et, au flanc de la montagne, il y a une vue spectaculaire du barrage de Yesa, les Pyrénées et les rivières Irati et Aragón.

Embalse de Yesa

embalse_de_yesa

Avec ses 10 km de long et ses 2,5 km de large, le barrage s’étend en surface de 1.900 hectares de terrain. Cet endroit a une climatologie douce et compte avec plus jours de soleil que au bassin de Pampelune. Pourtant, le vent du nord (cierzo) et le vent du sud, provenant des montagnes, soufflent par rafales qui peuvent arriver à force 5. Cette caractéristique éolique favorise la navigation à voile, spécialement en ce qui concerne les embarcations légères et la planche à voile.
Cet endroit est également approprié pour sortir en randonnée, faire du vélo ou se promener. La richesse piscicole des eaux d’Aragon, où y abonde la truite, la carpe et la perche truitée, fait du bord du barrage un lieu très fréquenté par les amis de la pêche.

en savoir plus

La higa de Monreal

La_higa_de_Monreal

Elle est le point que culmine la chaîne montagneuse de la Sierra de Alaiz, située au sud-est de Pampelune. Au sommet, autour des 1.289 d’hauteur, se trouve un petit ermitage qui héberge la patronne de Monreal, sainte Barbe, ainsi qu’un répéteur de télévision.

Au pied de la montagne se trouve la ville de Monreal, point intermédiaire du pèlerinage à Compostelle, qui un jour fut la résidence de chasse des rois de Navarre.

en savoir plus

 

Dans un rayon de 50 km


Selva de Irati

Irati_hayedo

La Forêt d’Irati est la deuxième hêtraie-sapinière en importance d’Europe et la mieux conservée derrière la Forêt Noire en Allemagne. Cette immense tache verte de 17.000 hectares environ, est encore demi-vierge. Elle est située dans les Pyrénées orientales de Navarre, dans un bassin entouré de montagnes (Ori, Abodi…), en amont des vallées pyrénéennes de Aezkoa et Salazar. La Forêt d’Irati est un trésor naturel de grande richesse écologique où l’on trouve différentes modalités d’espaces protégés tels que les réserves naturelles de Mendilatz et Tristuibartea ainsi que la réserve intégrale de Lizardoia. Hêtraies touffues, pâturages, sapins et eaux fraîches dessinent un paysage éclatant de couleurs qui change au fil des saisons. Une forêt qui offre une multitude de sensations : la rencontre en tête à tête avec la nature, la rumeur sauvage de l’eau jaillissante entre hêtres et sapins, la fraîcheur de la rivière Irati ou du lac de barrage d’Irabia, le bruit des animaux en fuite et des feuilles mortes en automne, l’odeur des fruits de la forêt et la douceur du tapis herbeux couvrant le sol de ce joyaux des Pyrénées. en savoir plus

El pico Larrún – Larhune

Larrun

Origine géologique d’Euskadi. Larrun (bonnes pâtures en basque), probablement provenant de l’étymologie populaire; Larhune en français jusqu’au XXème siècle et La Rhune actuellement, est un sommet européen situé dans les Pyrénées orientales, à la frontière entre l’Espagne et la France, où se produit l’union entre les territoires basques traditionnels de Labort et Navarre (comarque de Cinco Villas).

À 905 m d’altitude, La Rhune est une destination touristique notable en France, surtout depuis 1924 grâce au petit train de La Rhune, un petit chemin de fer à crémaillère qui part du col de Saint-Ignace. Cette perspective permet d’avoir une vue claire des territoires environnants de Basse-Navarre, Navarre et Guipuscoa, la Côte Basque de la mer Cantabrique de Saint-Sébastien jusqu’à l’embouchure de l’Adour, les Landes et l’océan Atlantique.
en savoir plus